Animés

  • ERGO PROXY

    Ergo Proxy

    Studios: MANGLOBE  Geneon 

    Auteur: SATÔ Dai 

    Character Designer: ONDA Naoyuki 

    Réalisateur: MURASE Shuko 

    Type: Série

    Genre: Science-fiction, Action

    Editeur: Dybex

    Origine: Japon - 2005

    Nbr de épisode(s): 23x25min

    Synopsis

    Dans la cité de Romdeau, protégée par un dôme, où les humains et des androïdes appelés « autoraves » coexistent dans une paix relative et où les sentiments ont été éradiqués, Lil Meyer, jeune inspectrice du Bureau de Renseignements, enquête sur une série de meurtres étranges. Elle devra dès lors faire face à la propagation d’un virus touchant les autoraves, à un message appelant au « Réveil » et à des êtres étranges appelés « Proxy ». Son enquête risque de faire basculer Romdeau dans le chaos.

    Ergo Proxy | Netflix

    Ergo Proxy fait partie de ces séries que les fans de science fiction japonaise se doivent de voir ... Au fil des années elle a gagnée une aura assez mythique, si bien qu'a chaque fois qu'une discussion autours des anime SF, tels Lain, evangelion ou autours de séries complexes et obscures, comme ... Lain et evangelion :P, cette série revient as-tu vu Ergo Proxy ? demande-t-on souvent pour tester son interlocuteur.

    Et jusqu'à aujourd'hui, je me contentait piteusement de répondre non non, mais c'est en projet.

    C'est maintenant une erreur réparée, et je peux fièrement annoncer au monde : oui j'ai vu Ergo Proxy ! Est-ce que je l'ai aimé ... Oui, mais je ne pense pas que cela soit impératif, ni évident, l'important est surtout de voir la série ^^.

    Mais oui j'ai aimé Ergo Proxy ! Comment aurait-il pu en être autrement, le grand fan de cyberpunk que je suis à hurlé de bonheur dès les 1eres images de Romodo, la ville futuriste, hyper-capitaliste, peuplée d'humains nés in-vitro et d'androïdes qui prennent peu à peu conscience à cause d'un virus nommé cognito ... Et à partir du 1er épisode, je savais déjà que cette série, si elle continuait à me proposer un univers de ce type convaincant, me plairait ! Notons qu'aujourd'hui ce n'est pas toujours gagné, aussi après avoir vu psycho-pass, j'étais en mesure de m'attendre au pire ^^.

    Proxy (personaggi) - Wikipedia

    Cela dit cette appréciation de la série ne vient à priori que de l'univers, et en gros des 13 premiers épisodes, qui selon moi l'explorent de façon complète et qui montrent que ce dernier est pensé comme étant cohérent. Mais il ne faudrait pas oublier, 1erement la 2nde partie de l'anime, et 2ndo ses personnages !

    Car il s'agit bien ici d'une série avant-tout centré sur ses personnages (ou du moins son héroïne et quelques épisodes dédiés à d'autres) presque trop pour certains.

    Iggy - Ergo proxy zine by dianaiiz on DeviantArt

    En effet la série traite ses personnages avant de traiter son scénario, ce qui créer souvent, et c'est surtout visible dans la 2nde partie, des problèmes de continuités entre les épisodes, certains semblent en effet totalement détachés de la trame principale, et le sont d'ailleurs, sauf en ce qui concerne la psyché des personnages.

    Ici la série utilise des épisodes complets pour représenter une évolution morale d'une personnage, on pense donc aux glorieux épisodes 13 et 16 qui font partie des meilleurs traitements de l'archétype tsundere que j'ai pu voir (avec Evangelion ... Mais ça ... On s'en doutait :P) ... Après, cela peut être déroutant, comme quand nos personnages se retrouvent d'un coup au sein d'une sorte de jeu télévisé, très intéressant certes, mais diablement mal amené. Parfois encore c'est simplement raté, comme d’horriblement lent épisode 14 dont on peine à comprendre ne serai-ce que les enjeux ... Mais dans l'ensemble, on est satisfait par la qualité d'écriture des épisodes, qui s'enchainent certes assez mal, mais qui traitent chacun une facette des personnages, et qui la traite avec toute la complexité qu'elle mérite, si bien qu'une fois l'épisode achevé, on a un réel sentiment d’accomplissement, et l'on peu sereinement entamer la suite.
    On apprécie d'ailleurs cette structure à l'ancienne (la série n'est pas si vieille) qui consiste à prendre chaque épisode comme une entité propre, avec un début, un climax, et une fin. Et non pas donc une fin, un début, un climax comme ont peut l'observer dans bien des séries modernes (qui usent et abusent du cliffhanger).

    Pino (Ergo Proxy) | Anime

    On regrettera peut être effectivement une fin un peu rapide, que l'on aurait aimé voir arrivée plus tôt et durer plus longtemps, on peine effectivement à comprendre ce qu'il se passe, s'est passé durant l'absence des personnages et qui sont diables tous ces gens xD, et si les dialogues un poil compliqués/pseudo-philosophiques peuvent paraitre assez barbants, ils ne sont au final pas si important, le cœur de la série étant le voyage spirituel des personnages, la fin de la série ne concerne donc pas spécialement le monde dans lequel ils vivent, mais leurs choix (ou non) de vivre dans ce monde (et puis au final, même si la série explique assez mal son scénario, il est plutôt simple et une fois l'anime terminé, on comprend plutôt bien ce qui s'est passé, pas parce qu'on l'aura compris grâce aux dialogues, mais parce que l'on voit simplement l'objet desdits dialogues).

    Alors oui, Ergo Proxy ne plaira pas à tout le monde, le rythme y est lent, le scénario expliqué de façon inutilement complexe et l'animation, souvent excellente, se permet des chutes de qualité tout à fait fulgurante par moment. Cela dit ! Il serait dommage de passer à côté de cette série, dont l'existence est un petit miracle en soit, car elle propose non seulement un univers cyberpunk/post-apo riche et détaillé (et cohérent !) mais aussi une structure qui m'avait manqué, sans aucun cliffhanger, et qui repose entièrement sur l'évolution émotionnel de ses personnages !

    de peu : Ergo Proxy

    Si le symbolisme prétentieux par moment peu rebuter, et si certes le manque de continuité est dommageable et empêche cet anime d’accéder au statut culte qui lui est si souvent attribué ... Reste que quand on parle de SF et d'animation Japonaise, il n'y a pas 36 noms qui ressortent systématiquement, et que Ergo Proxy est l'un de ces noms. Pas besoin d'aimer la série (même si j'ai complétement accroché) mais seulement de la regarder, car son importance, non pas dans le milieu de l'animation mais auprès des fans de ce genre, ainsi que sa singularité sont là 2 des raisons qui légitiment son visionnage.

    By ShiriuSan

  • LE CHATEAU AMBULANT

    Le Château ambulant — Wikipédia

     

      TITRE ORIGINAL : Hauru no Ugoku Shiro

      ANNÉE DE PRODUCTION : 2004

      STUDIOS : [TôHô] [STUDIO GHIBLI]

      GENRE : [FANTASTIQUE & MYTHE]

      AUTEUR : [WYNNEJONES DIANA]

      TYPE & DURÉE : 1 FILM 90 mins

    Synopsis

    Sophie, une jeune fille de 18 ans vit une vie certes ennuyeuse mais paisible. Elle fabrique des chapeaux pour le magasin que son père décédé a laissé à sa famille, donc rien de palpitant. Mais cette vie ennuyeuse et paisible prendra bientôt fin avec la rencontre de deux personnages : Haru un beau jeune magicien et la Sorcière des Landes, cette dernière la changera en une femme de 90 ans pour un petit différent. Ne pouvant rien faire contre cette malédiction, elle décide d'aller chercher de l'aide dans une ville qui se situe à travers la vallée qui dit-on abrite des magiciens très puissants. C'est alors que commence le périple de la jeune grand-mère !

    Le Chateau ambulant sur Netflix : un voyage plein de magie signé Miyazaki  et Ghibli - Actus Ciné - AlloCiné

    Avis

    Miyazaki me laisse pantois à chacun de ses films. Il ne se loupe jamais. Techniquement il est toujours au sommet de la perfection, scénaristiquement, il voltige hors des sentiers battus avec virtuosité et chaque fois que je visionne un de ses film.

    Une fois de plus Miyazaki nous fait rêver à travers un scénario féerique et surtout bien ficelé. Que vous soyez un fan ou pas de Miyazaki, ce film ne peut pas vous laisser indifférent car contrairement à toutes les productions actuelles, nous avons une réalisation traditionnelle sans utilisation excessive d'images de synthèse. Une fois encore, grâce à son incroyable imagination, Miyazaki a concocté une œuvre exceptionnelle, tant au point de vue graphique que pour la féerie qu'il insuffle à des scènes réellement fortes. Comme il se doit dans une aventure fantastique, tout, ici, est possible, mais Le château ambulant ne choque jamais. Il est envoûtant et l'on finit par espérer que le genre merveilleux trouve de nombreuses autres occasions de s'exprimer aussi bien.

    Le metteur en scène japonais joue donc sur un nouveau terrain et nous emporte instantanément dans une vision onirique et fantasque de ce qui semble être une Europe victorienne des années 1800 où se côtoient magie, machines et rêveries. Les décors sont donc magnifiques, allant de la féérie propre au réalisateur au steampunk, monde imaginaire où la technologie à vapeur se morfond avec une époque, ce qui n'est pas sans rappeler le Steamboy de Katsuhiro Ōtomo ou encore certains épisodes du jeu vidéo "Final Fantasy". Comme d'habitude, les personnages sont immédiatement attachants, de Sophie, jeune fille débrouillarde de 18 ans métamorphosée en une vieille dame à l'énigmatique magicien Haura en passant par la Sorcière des Landes, le démon du feu Calcifer, hilarant avec sa constante mauvaise humeur et ses jeux de mots incessants, ou encore tout simplement Hin, le chien tousseur flegmatique... Tous sont aussi variés que charismatiques. Cependant, le film peut en rebuter certains de par son approche très maladroite de l'Europe mélangée à un imaginaire très japonais : on se retrouve donc abasourdi par la précipité de certaines scènes, l'onirisme d'autres et quelques dialogues peu explicites. Ceci dit, cela n'empêche pas Le Château ambulant d'être une œuvre magnifique, pas forcément la meilleure de son auteur, mais tout de même éblouissante, ne serait-ce que par son animation époustouflante et son scénario envolé.

    Le Château Ambulant | Un Gaijin au Japon | Le chateau ambulant, Studio  ghibli films, Dessin chateau

    Cependant le gros soucis de ce film, c'est qu'il est adapté d'un roman (Le Château de Hurle de Diana Wynne Jones, disponible en français), et comme 75% des adaptations, pas mal d'explications et de personnages passent à la trappe. On a l'impression que le film est dédié aux personnes ayant déjà lu Hurle, en mettant en valeur uniquement les passages les plus importants, tout en passant trop rapidement sur d'autres.

    Là où la fin parait relativement parachutée, elle prend tout son sens dans le roman original.
    Un bon film, mais si vous voulez aller plus loin dans la compréhension, et ne plus avoir cette impression d'histoire incomplète : lisez le roman.

    Le Château Ambulant (analyse) | Hauru, Art studio ghibli, Le chateau  ambulant

    By ShiriuSan

  • PRINCESSE MONONOKE

    Princess Mononoke Logo Transparent, HD Png Download , Transparent Png Image  - PNGitem

      TITRE ORIGINAL : Mononoke Hime

      ANNÉE DE PRODUCTION : 1997

      STUDIO : STUDIO GHIBLI

      GENRES : AVENTURE / FANTASTIQUE & MYTHE

      AUTEUR : MIYAZAKI HAYAO

      TYPE & DURÉE : 1 FILM 115 mins

     

    Synopsis

    « Il était un temps où la nature était encore toute puissante. Il était un temps où les dieux animaux vivaient encore en paix sur les terres du dieu-cerf. Il était un temps où l’équilibre naturel se voyait menacé par une ombre grandissante : la civilisation. » 

    Japon médiéval, ère Muromachi. Une bête possédée par un esprit démoniaque menace de destruction le village caché du peuple Emishi.Ashitaka, jeune guerrier au sang noble, stoppe l’animal alors que celui-ci allait atteindre les frontières du village. Si la lutte s’est terminée en faveur du jeune homme, il n’en sort néanmoins pas indemne ; le mal secret et maléfique porté par le monstre se propage à présent en son corps. Ashitaka, amené à devenir chef de la tribu, doit faire face à son destin. Il quitte les siens pour se diriger vers l’Ouest où il semble se dérouler de bien étranges évènements. Qui sait ? en chemin, il trouvera peut-être un remède au terrible mal qui s’immisce petit à petit en lui. Mais il ne se doute certainement pas qu’il va devenir l’acteur d’un duel terrible voyant s’opposer farouchement une armée humaine aux forces de la nature dont le héraut n’est autre qu’une jeune fille portée par un loup gigantesque que rien ne semble pouvoir arrêter. 

    Pourquoi faut-il (re)voir Princesse Mononoké 20 ans après ? - Les Ecrans  Terribles

    Avis

    Il n’est pas exagéré de prétendre que nous avons affaire ici à un chef-d’œuvre du genre, cependant le coté écolo du scénario n'est pas franchement ma tasse de thé, même si on est loin des clichés à ce sujet, ce qui en fait une oeuvre agréable qui pousse à une prise de conscience raisonnée et raisonnable. La production est soignée, le dessin agréable, une bande-son qui enchante l’oreille, etc... Princesse Mononoké est là pour faire passer un message, celui du respect de la nature, son message passant tout en finesse, sans que cela ne devienne imposant et encombrant, voire gênant.

    Que ce soit par la réalisation, l’animation, l’histoire, les différents protagonistes, les animaux ou les décors, on tutoie le sublime. L’histoire est émouvante, avec plein de trouvailles visuelles et d’idées novatrices. Le rôle des animaux est prépondérant, même si les deux personnages principaux ont leurs propres histoire et destinée.

    Cette oeuvre de Miyazaki est avant tout poétique, en résumé, un conte… moderne ? 

    Rétrospective Studio Ghibli : Princesse Mononoké, ou la reconquête de  l'équilibre | LeMagduCine

    By ShiriuSan

  • CAT'S EYES

    Signé Cat’s Eyes

    Image associée

      ANNÉES DE PUBLICATION : 1981 - 1985

      ANNÉES DE PRODUCTION : 1984 - 1985

      STUDIO : TMS

      AUTEUR : HÔJÔ TSUKASA

      VOLUMES, TYPE & DURÉE : 73 EPS 25 mins

    Synopsis

    Les sœurs Sylia, Tam et Alexia Chamade tiennent un café durant la journée, le Cat's Eye. La nuit venue, elles se transforment en voleuses. Mais ce ne sont pas des voleuses ordinaires : elles ne dérobent que les œuvres ayant appartenu à leur père, un artiste allemand du nom de Michael Heintz, qui a disparu sans laisser de traces plusieurs années auparavant, pendant la période trouble de la Deuxième Guerre mondiale.

    Sylia, Tam et Alex pensent qu'en réunissant toute la collection d'œuvres d'art de leur père, elles pourront le retrouver. Lorsqu'elles préparent un vol, les trois sœurs annoncent toujours leur venue en envoyant une carte signée Cat's Eye sur laquelle elles ont précisé la date et l'heure du larcin, qu'elles effectuent toujours avec classe et brio. Leur adversaire principal est l'inspecteur Quentin Chapuis, dont le seul but est d'attraper « Cat's ». Seulement voilà : Quentin est également le fiancé de Tam ; il ignore le secret de sa dulcinée et de ses sœurs, et malgré toute sa bonne volonté, n'arrive pas à mettre la main sur le trio de voleuses...

    Staff de Signé Cat's Eyes

    HÔJÔ Tsukasa

    - Auteur/Créateur

    HIRAYAMA Satoshi

    - Chara Designer

    SUGINO Akio

    - Chara Designer

    KODAMA Kenji

    - Réalisateur

    TAKEUCHI Yoshio

    - Réalisateur

    Résultat de recherche d'images pour "cat's eyes"

    Manga en 15 Tomes

    Le pitch se suffit à lui-même, des idées pareilles, j'en redemande. Un bon scénario reposant sur la maîtrise de l'ironie dramatique, HOJO exploite cette intrigue à merveille et nous livre un vaudeville à la nippone.

    Cette série nous permet de voir évoluer le coup de crayon de HOJO. Vous constaterez que le dernier volume est très différent du premier.

    On peut cependant pester contre la répétitivité des péripéties de la 2nde partie qui se résument à holala Tam est jalouse… puis c’est Quentin… et il crains pour son couple… Alors qu'il y ai des périodes de doutes dans un couple me semble normal, mais quand il est clairement établis que les deux tourtereaux s'aiment comme pas possible et quand on se rappelle que les deux sont ensembles depuis de nombreuses années d'après le manga, on ne peux plus y croire, on n'a pas l'impression de voir un couple d'adulte, mais plutôt une amourette de lycéens...

    Cette répétitivité et cette non-crédibilité n’étaient pas gênants dans la 1ere partie, puisque au final le réalisme n'était pas la priorité de l'auteur à ce moment, qui préférait la comédie légère et efficace… mais à un moment avec la temporalité qui se développe au fil des pages on s’attend quand même à voir nos amoureux mûrir un peu et devenir vraiment adultes…

    De plus, ajoutons aux chapitres de cambriolages sans cesse entrecoupés de chapitres entièrement basés sur des gags de sous-vêtements... Ou de simples digressions sur la jalousie des collègues de Quentin, qui pour des raisons abstraites décident de tout faire parfois pour mettre à mal son couple… On sent que l’auteur à un moment à quelque peu manqué& d’idées et quelques peu tourné en rond…

    Certes, la fin n'est des plu soignée et certains passages ne sont pas forcément indispensables à l'intrigue générale sinon de nous divertir. Mais quelle créativité!

    Résultat de recherche d'images pour "cat's eyes"

    Pour ce qui est de l’animé…

    à l’instar de City Hunter produit par Suinrise qui à fait du très bon travail, la TMS n’a pas franchement soigné l’adaptation animée de Cat’s Eyes.

    La série Cat's Eyes n’en reste pas moins une super série de A à Z  tous les épisodes sont géniaux. Même si l’animé souffre des redondances scénaristique du Manga…

    Après si l’on veut être critique et sarcastique on pourrait résumé l’animé par le fait que tous les épisodes sont basés sur la même structure, les personnages ont 3 répliques chacun, comme il y a au moins 5 personnages, cela fait 15 possibilités différentes ! Ouah ouh !!!! 

    Heureusement cette série a deux saisons. La bonne nouvelle est que la saison 2 est meilleure à tout point de vue: graphisme et scénario.

    Série incontournable pour les amateurs de grand-guignolesque. Elle est véritablement jouissive et est devenue culte ! Mais hélas inachevée… La TMS est spécialiste du genre à ne jamais finir les licences qu’on leur confie… hier comme aujourd’hui… Dommage !

    By ShiriuSan

  • SAINT SEIYA

    Résultat de recherche d'images pour "Saint Seiya logo"

    Saint Seiya (聖闘士星矢セイントセイヤ, Seinto Seiya), également appelé Les Chevaliers du Zodiaque en français, est un manga de Masami Kurumada publié pour la première fois en janvier 1986. Il compte 28 volumes et est publié en français aux éditions Kana. Les 28 volumes du manga de Kurumada, au Japon ont été vendus à plus de 34 millions d'exemplaires, un énorme succès.

    Synopsis

     

    Dans la mythologie grecque, depuis la nuit des temps, lorsque les forces du Mal s’éveillent, des Chevaliers (Saints) vêtus de leurs armures (Cloth) font leur apparition pour protéger la Terre. On les appelle les Chevaliers d’Athéna (Atena no seinto).

    Lors de l’un de ses voyages en Grèce, Mitsumasa Kido fait la connaissance d’un garçon agonisant, Aiolos, Chevalier d’Or du Sagittaire. Celui-ci confie à Mitsumasa Kido l’armure d’Or du Sagittaire et Saori, un bébé. Aiolos présente la petite fille comme étant la réincarnation de la déesse Athéna. Il lui demande de trouver et d'entraîner des jeunes garçons courageux afin de protéger l’enfant, et le futur chevalier d'or du sagittaire.

    Athéna commande 88 chevaliers chacun associé à une constellation, et regroupés en 3 castes : bronze, argent et or.

    Résultat de recherche d'images pour "Saint Seiya netflix"

    Comme toute série à succèe, elle a été adaptée en animation.

    L'adaptation a propulsée le succès de la série grace aux talents de Shingo Araki au Charac Design et les musiques de Seiji Yokohama.

    Image associée

    Les chapitres Sanctuaire (volumes 1 à 13 du manga) et Poséidon (volumes 14 à 18 du manga) ont fait l'objet d'une adaptation sous la forme d'une série télévisée d'animation de 114 épisodes par la Tōei animation, diffusée au Japon sur TV Asahi entre 1986 et 1989. Dans le cadre de cette diffusion, un chapitre additionnel, Asgard, a été inséré entre les chapitres du Sanctuaire et de Poséidon (les épisodes télé 74 à 99).

    La première partie du chapitre Hadès (volumes 19 à 22 du manga) a fait l’objet d’une adaptation en OVA diffusée au Japon du 9 novembre 2002 au 12 avril 2003.

    La deuxième partie du chapitre Hadès a été diffusée en deux volets jusqu’en 2007 et la dernière partie de ce chapitre fut diffusée en mars 2008.

    Résultat de recherche d'images pour "Saint Seiya netflix"

    L'anime a été diffusé en France par l’intermédiaire de AB Distribution sous le titre "Les Chevaliers du Zodiaque". Il fut l'un des programmes phares de l'émission jeunesse Club Dorothée sur TF1 entre 1988 et 1997.

    N'oublions pas la séries Saint Seiya Soul of Gold en 2015.

    Résultat de recherche d'images pour "Saint Seiya"

    Six films d'animation ont aussi été réalisés:

    • Eris en 1987
    • Asgard en 1987/1988
    • Abel en 1988
    • Lucifer en 1989
    • Tenkai-hen Joso Overture en 2004
    • Et un film en images de synthèses : Saint seiya la légende du Sanctuaire (qui connîtra une suite prochainement)

    Résultat de recherche d'images pour "Saint Seiya netflix"

    Plusieurs œuvres dérivées du manga original ont été publiées, notamment Saint Seiya, épisode G, Saint Seiya: Next Dimension, Saint Seiya: The Lost Canvas et sa série dérivée Saint Seiya: The Lost Canvas Chronicles, ainsi que Saint Seiya: Saintia Shō (dont l'adaptation animée sera prochainement diffusée par Amazon Prime).

    Une série d'animation intitulée Saint Seiya Omega, produite par Toei Animation, a été diffusée au Japon entre le 1er avril 2012 et le 30 mars 2014 sur TV Asahi.

    Résultat de recherche d'images pour "Saint Seiya"

    Netflix est également de la partie avec son adaptation de la série originelle en images de synthèses (diffusée prochainement).

    Résultat de recherche d'images pour "Saint Seiya netflix"

    N'oublions pas les godies, Jeux vidéos... Bref ma série préférée depuis toujours.

    By ShiriuSan

  • HIGH SCHOOL OF THE DEAD

    Comment résumer le ecchi : Harem de nana sexy pour très peu de mecs (voir souvent une seul) – gros obus – plein scènes de nues et de jeux coquins entre filles et bien sûr nos héros puceaux se rincent l’œil.

    High school of the dead

    Cela est arrivé soudainement: les morts ont commencé se relever et le Japon a été jeté dans le chaos total. 

    Alors que ces monstres commencent à terroriser étudiants du lycée Fujimi, Takashi Kimuro est obligé de tuer son meilleur ami alors qu’il est mordu et rejoint les rangs des morts-vivants. Promettant à ce dernier avant qu’il ne rende son dernier souffle de protéger Rei Miyamoto, sa petite amie, donc il est fou amoureux depuis toujours, ils sont attaqués par une horde zombie et échappent de justesse au piège de la mort qui s’est refermé autour d’eux dans cette école.

    Screenshot 3 9001

    Bientôt, Takashi et Rei se retrouvent avec d'autres étudiants et décident d’aller retrouver les membres de leur famille et découvrir ce qui a causé cette pandémie accablante. Se joignent à eux est Saeko Busujima, la belle présidente du Club de Kendo; Kouta Hirano, un otaku fétichiste des armes à feu; Saya Takagi, la fille d'un politicien influent; et Shizuka Marikawa, leur très hot et sexy infirmière d'école. Sortants du lycée ils finissent par être accueillis par une société déjà tombée.

    Coleccion anime highschool of the dead 5 posters d nq np 772778 mla26625521819 012018 f

    La force combinée de ces individus sera-t-elle suffisante pour vaincre cette apocalypse de mort-vivants?

    Manga en 7 tomes pour un total de 29 chapitres – une édition N&B et une édition couleur

    Doss hsotd 1

    Animé de 12 épisodes (reprenant les tomes 1 à 4) et un OAV

    L’OAV et sans aucune doute le moment 100% Ecchi de la série

    Episode bonus avec le manga 7. Cette histoire se passe après la série, nos héros arrivent sur une île déserte. Sur laquelle ils trouvent – comme par hasard - une boutique de maillots de bains sexy et partent en quête de nourriture. Alors qu'ils font cuire leur poisson, ils s'aperçoivent qu'ils ont utilisé des plantes hallucinogènes pour faire du feu, et se retrouvent plongé dans des hallucination perverses...


    Série scénarisée par Daisuke Satō né le 3 avril 1964 dans la préfecture d'Ishikawa, et mort le 22 mars 2017, est un concepteur de jeux, romancier et scénariste de mangas japonais.

    Dessin de Shōji Satō est un mangaka japonais ayant réalisé plusieurs illustrations hentai et non-hentai et publié plusieurs dōjinshi sous le pseudonyme Inazuma. Il est le frère cadet du mangaka Daisuke Satō avec qui il publie le manga Highschool of the Dead. Il a aussi été notamment l'assistant du mangaka Kōshi Rikudō, auteur du célèbre manga parodique Excel Saga.

    Hotd highschool of the dead blu ray dvd anime manga tv streaming legal gratuit

    Autres séries :

    Triage X / No Game no Life / Kill la Kill / High School DxD / Prison School / Trinity Seven / Strike The Blood / Chobits / Rosario to Vampire / Gantz / Air Gear / Love Hina / Magima / Tenjou Tenge.

    By ShiriuSan

×