apocalypse

  • ERGO PROXY

    Ergo Proxy

    Studios: MANGLOBE  Geneon 

    Auteur: SATÔ Dai 

    Character Designer: ONDA Naoyuki 

    Réalisateur: MURASE Shuko 

    Type: Série

    Genre: Science-fiction, Action

    Editeur: Dybex

    Origine: Japon - 2005

    Nbr de épisode(s): 23x25min

    Synopsis

    Dans la cité de Romdeau, protégée par un dôme, où les humains et des androïdes appelés « autoraves » coexistent dans une paix relative et où les sentiments ont été éradiqués, Lil Meyer, jeune inspectrice du Bureau de Renseignements, enquête sur une série de meurtres étranges. Elle devra dès lors faire face à la propagation d’un virus touchant les autoraves, à un message appelant au « Réveil » et à des êtres étranges appelés « Proxy ». Son enquête risque de faire basculer Romdeau dans le chaos.

    Ergo Proxy | Netflix

    Ergo Proxy fait partie de ces séries que les fans de science fiction japonaise se doivent de voir ... Au fil des années elle a gagnée une aura assez mythique, si bien qu'a chaque fois qu'une discussion autours des anime SF, tels Lain, evangelion ou autours de séries complexes et obscures, comme ... Lain et evangelion :P, cette série revient as-tu vu Ergo Proxy ? demande-t-on souvent pour tester son interlocuteur.

    Et jusqu'à aujourd'hui, je me contentait piteusement de répondre non non, mais c'est en projet.

    C'est maintenant une erreur réparée, et je peux fièrement annoncer au monde : oui j'ai vu Ergo Proxy ! Est-ce que je l'ai aimé ... Oui, mais je ne pense pas que cela soit impératif, ni évident, l'important est surtout de voir la série ^^.

    Mais oui j'ai aimé Ergo Proxy ! Comment aurait-il pu en être autrement, le grand fan de cyberpunk que je suis à hurlé de bonheur dès les 1eres images de Romodo, la ville futuriste, hyper-capitaliste, peuplée d'humains nés in-vitro et d'androïdes qui prennent peu à peu conscience à cause d'un virus nommé cognito ... Et à partir du 1er épisode, je savais déjà que cette série, si elle continuait à me proposer un univers de ce type convaincant, me plairait ! Notons qu'aujourd'hui ce n'est pas toujours gagné, aussi après avoir vu psycho-pass, j'étais en mesure de m'attendre au pire ^^.

    Proxy (personaggi) - Wikipedia

    Cela dit cette appréciation de la série ne vient à priori que de l'univers, et en gros des 13 premiers épisodes, qui selon moi l'explorent de façon complète et qui montrent que ce dernier est pensé comme étant cohérent. Mais il ne faudrait pas oublier, 1erement la 2nde partie de l'anime, et 2ndo ses personnages !

    Car il s'agit bien ici d'une série avant-tout centré sur ses personnages (ou du moins son héroïne et quelques épisodes dédiés à d'autres) presque trop pour certains.

    Iggy - Ergo proxy zine by dianaiiz on DeviantArt

    En effet la série traite ses personnages avant de traiter son scénario, ce qui créer souvent, et c'est surtout visible dans la 2nde partie, des problèmes de continuités entre les épisodes, certains semblent en effet totalement détachés de la trame principale, et le sont d'ailleurs, sauf en ce qui concerne la psyché des personnages.

    Ici la série utilise des épisodes complets pour représenter une évolution morale d'une personnage, on pense donc aux glorieux épisodes 13 et 16 qui font partie des meilleurs traitements de l'archétype tsundere que j'ai pu voir (avec Evangelion ... Mais ça ... On s'en doutait :P) ... Après, cela peut être déroutant, comme quand nos personnages se retrouvent d'un coup au sein d'une sorte de jeu télévisé, très intéressant certes, mais diablement mal amené. Parfois encore c'est simplement raté, comme d’horriblement lent épisode 14 dont on peine à comprendre ne serai-ce que les enjeux ... Mais dans l'ensemble, on est satisfait par la qualité d'écriture des épisodes, qui s'enchainent certes assez mal, mais qui traitent chacun une facette des personnages, et qui la traite avec toute la complexité qu'elle mérite, si bien qu'une fois l'épisode achevé, on a un réel sentiment d’accomplissement, et l'on peu sereinement entamer la suite.
    On apprécie d'ailleurs cette structure à l'ancienne (la série n'est pas si vieille) qui consiste à prendre chaque épisode comme une entité propre, avec un début, un climax, et une fin. Et non pas donc une fin, un début, un climax comme ont peut l'observer dans bien des séries modernes (qui usent et abusent du cliffhanger).

    Pino (Ergo Proxy) | Anime

    On regrettera peut être effectivement une fin un peu rapide, que l'on aurait aimé voir arrivée plus tôt et durer plus longtemps, on peine effectivement à comprendre ce qu'il se passe, s'est passé durant l'absence des personnages et qui sont diables tous ces gens xD, et si les dialogues un poil compliqués/pseudo-philosophiques peuvent paraitre assez barbants, ils ne sont au final pas si important, le cœur de la série étant le voyage spirituel des personnages, la fin de la série ne concerne donc pas spécialement le monde dans lequel ils vivent, mais leurs choix (ou non) de vivre dans ce monde (et puis au final, même si la série explique assez mal son scénario, il est plutôt simple et une fois l'anime terminé, on comprend plutôt bien ce qui s'est passé, pas parce qu'on l'aura compris grâce aux dialogues, mais parce que l'on voit simplement l'objet desdits dialogues).

    Alors oui, Ergo Proxy ne plaira pas à tout le monde, le rythme y est lent, le scénario expliqué de façon inutilement complexe et l'animation, souvent excellente, se permet des chutes de qualité tout à fait fulgurante par moment. Cela dit ! Il serait dommage de passer à côté de cette série, dont l'existence est un petit miracle en soit, car elle propose non seulement un univers cyberpunk/post-apo riche et détaillé (et cohérent !) mais aussi une structure qui m'avait manqué, sans aucun cliffhanger, et qui repose entièrement sur l'évolution émotionnel de ses personnages !

    de peu : Ergo Proxy

    Si le symbolisme prétentieux par moment peu rebuter, et si certes le manque de continuité est dommageable et empêche cet anime d’accéder au statut culte qui lui est si souvent attribué ... Reste que quand on parle de SF et d'animation Japonaise, il n'y a pas 36 noms qui ressortent systématiquement, et que Ergo Proxy est l'un de ces noms. Pas besoin d'aimer la série (même si j'ai complétement accroché) mais seulement de la regarder, car son importance, non pas dans le milieu de l'animation mais auprès des fans de ce genre, ainsi que sa singularité sont là 2 des raisons qui légitiment son visionnage.

    By ShiriuSan

  • THE LAST OF US II

    Ficheiro:The Last of Us- Part II.png – Wikipédia, a enciclopédia livre

    Précédemment dans The last of Us

    Dans ce jeu sorti le 14 Juin 2013 sur PS3 (dernière exclu PS3)

    Remaster 30 Juillet 2014 sur PS4

    GTA V en mode The Last of Us - Rockstar Mag'

    On se retrouve plongé dans la folle nuit du 26 Septembre 2013, où Joël, alors âgé de 30 ans, vit avec sa fille Sarah à Austin (Texas). Le jour de son anniversaire, une mystérieuse infection au champignon cordyceps est en train de dégénérer. Les journaux du jour annoncent en effet une augmentation des admissions dans les hôpitaux de 300 %.

    Alors que des voisins commencent à se changer en infectés, Joël décide de s’enfuir avec sa fille et son frère Tommy. Ils se font cependant rattraper par l’armée, qui tente d’abattre toute personne suspectée d’être porteuse du champignon. Sarah est touchée par une balle et meurt dans les bras de son père. L’épidémie vire à la pandémie et dévaste l’humanité. Les survivants sont regroupés dans des camps militaires baptisés « zones de quarantaine », placés sous loi martiale.

    On est par la suite plongé l’été 2033, les villes sont désormais abandonnées et la nature a repris ses droits. Infectés et bandits rôdent et les rares zones sécurisées sont sous le contrôle de l’armée ou des Lucioles. Joël est désormais âgé d’environ 50 ans et vit dans une zone militaire de la ville de Boston. Il fait du trafic d’armes et de tickets de nourriture sur le marché noir en compagnie de Tess, sa coéquipière. Leur dernière transaction avec un dénommé Robert s'étant mal déroulée, ils le poursuivent jusqu’au repaire de sa bande, mais découvrent qu’il a revendu les armes aux Lucioles. Ils tuent ensuite Robert et sont surpris par Marlene, chef des Lucioles, qui leur propose de leur rendre leur marchandise en échange d'un service. Elle leur demande de livrer un colis à un autre groupe de Lucioles au Massachusetts State House, dans la partie non-sécurisée de Boston. Le colis en question n’est autre qu’Ellie, une orpheline de 14 ans. Le duo accepte à contrecœur l'offre de la cheffe rebelle.

    Après avoir traversé divers passages en surface et en souterrain, ils sont arrêtés dans leur fuite par des militaires, qui procèdent alors à un contrôle d'infectiosité. Lorsque le soldat scanne Ellie, elle se retourne et l'attaque sauvagement. Joël et Tess découvrent alors que l'adolescente réagit positivement au test d'infection. Le test établit qu'elle est contaminée depuis trois semaines, alors que l’infection se propage normalement au sein d'un hôte en un laps de temps maximum de deux jours. Ellie est donc une porteuse saine, immunisée aux spores.

    La nouvelle mission de Joël, amené à un hôpital des Lucioles pour tenter de trouver un vaccin à partir de l’immunité de Ellie. Mais au fil de l’aventure Joël apprend par le biais de Marlene qu’Ellie est sur le point d’être opérée, afin de fabriquer le vaccin contre l’infection. Cependant, l’opération consiste à déloger le champignon mutant qui se trouve dans le cerveau de la fille. Ne croyant pas nécessaire de sacrifier la vie d'Ellie pour créer un vaccin et voyant en cette occasion une possibilité de revivre le moment de la mort de sa propre fille Sarah en lui donnant une autre fin, Joël décide de la sauver. 

    Test The Last of Us Part 2 : violent et sauvage, c'est le meilleur jeu de  ND sur PS4

    Dans The Last of us Part II (sorti ce 19 Juin 2020) on reprend où l’histoire s’est arrêtée… quelques mois après les événements du précédent opus. Joël promet à Ellie de lui apprendre à jouer de la guitare… nos héros habitent désormais la petite ville de Jackson (Wyoming), là où s’était installé Tommy. Ils sont devenus des piliers de cette communauté florissante de survivants qui leur a permis de connaître la paix et la stabilité en dépit de la menace constante des infectés et des survivants désespérés.

    4 années plus tard, lorsqu'un événement violent trouble cette paix, Ellie se lance seule dans une quête de justice pour enfin tourner la page. Alors qu'elle pourchasse un à un les responsables, elle doit affronter les répercussions physiques et émotionnelles de ses actions. Mais Tommy s’est déjà lancé dans cette guerre contre la communauté des Wolfs… Alors qu’elle décide d’aller sauver le frère de Joël contre l’avis général, Dina sa petite amie la prévient qu’elle ne partira pas seule dans cette aventure.

    The Last Of Us 2: Une nouvelle séquence en mode multijoueur aurait fuité -  Essentiellement - 2051.fr

    Au-delà des ennemis précédents (les Coureurs, les Rôdeurs, les Claqueurs et les Colosses) la nature a bien fait les choses ces dernières années et nous offre un nouvel ennemi encore plus terrifiant... les puants. Mais là n’est pas le plus grand risque puisque au-delà des hordes d’infectés… ce sont les humains qui de par leur nature se révèlent être des ennemis bien plus cruels et sadiques.

    Avis

    Tout comme le premier épisode, c’est avant tout l’histoire qui est le point fort de ce jeu… On est bousculé du rire aux larmes, en passant par la peur, la terreur, voire même le dégoût face à la violence de nos adversaires… On n’est aucunement épargné émotionnellement parlant. Au-delà de la violence extrême, sexe et drogue sont là !!!

    Les graphismes sont encore plus sublimes que l’opus précédent, le jeu est totalement immersif avec ses cinématiques et ses flash-back qui nous font découvrir les événements survenus entre les 2 jeux. C’est encore plus en « Open World » que le précédent opus, les interactions sont multiples - on joue de la guitare maintenant et c’est top - il est laissé au choix du joueur l’affichage des aides à l’interaction, le doublage est impeccable.

    En 12 heures de jeu j’en suis au chapitre 3/10 – 35% de l’histoire - 10% des trophées. 40h

    Jamais un jeu n’a été aussi proche d’un film dont on est l’acteur… on ne décroche pas !

    Système de jeu

    Tout comme le jeu précédent The Last of Us II est un jeu de tir à la troisième personne avec cinq niveaux de difficultés proposés qui sont « très facile », « facile », « normal », « difficile » et « survivant. Les passages de grandes traversées dans le jeu ne sont pas visibles et sont entrecoupés dans des cinématiques accompagnant le passage d’un événement à un autre. 127 collectibles sont à retrouver durant la partie.

    Il faudra toutefois savoir fouiller chaque recoin pour ne pas être à court d’armes, de munitions, de trousses de soins ou d’armes pour les combats à courtes distances. Tout l’équipement peut être amélioré selon les choix et le mode de jeu choisi par le joueur qui personnalise au mieux l’expérience de jeu… ce qui n’est pas sans conséquences… les ressources sont rares, les choix peuvent s’avérer cruciaux pour sa survie.

    Musiques

    Gustavo Santaolalla est de retour aux musiques. Une fois encore c’est juste sublime.

    By ShiriuSan

  • LA TRILOGIE MATRIX

    Parlons aujourd'hui une Saga de film à peine connue...

    De Lana Wachowski, Lilly Wachowski

    • MATRIX / 23 juin 1999
    • MATRIX RELOADED / 16 mai 2003
    • MATRIX REVOLUTIONS / 5 novembre 2003 

    Avec  Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss

    Résultat de recherche d'images pour "TRILOGIE MATRIX"

    Synopsis et détails

    Programmeur anonyme dans un service administratif le jour, Thomas Anderson devient Neo la nuit venue. Sous ce pseudonyme, il est l'un des pirates les plus recherchés du cyber-espace. A cheval entre deux mondes, Neo est assailli par d'étranges songes et des messages cryptés provenant d'un certain Morpheus. Celui-ci l'exhorte à aller au-delà des apparences et à trouver la réponse à la question qui hante constamment ses pensées : qu'est-ce que la Matrice ? Nul ne le sait, et aucun homme n'est encore parvenu à en percer les defenses. Mais Morpheus est persuadé que Neo est l'Elu, le libérateur mythique de l'humanité annoncé selon la prophétie. Ensemble, ils se lancent dans une lutte sans retour contre la Matrice et ses terribles agents...

    I - Historique :

    Pour bien saisir les explications qui vont suivre, qui seront assez «techniques », il est utile de comprendre grossièrement l'histoire et le fonctionnement de la matrice :

    1/ En premier lieu, une guerre entre hommes et machines éclate. Malgré une tentative des hommes de priver les machines de la lumière solaire, ces dernières gagnèrent la guerre.

    2/ La source d'énergie solaire n'étant plus à portée des machines suite à l'intervention humaine, les machines utilisèrent l'homme comme pile pour se fournir en énergie. L'homme devant évoluer de par sa nature dans un environnement qui permet le fonctionnement de son cerveau, elles décidèrent de créer une matrice.

    3/ L'esprit humain étant non réductible à une équation de sa part sa nature ontologique, cela créa un déséquilibre inhérent au système. Par conséquent, la première matrice, qui ressemblait au paradis, fut un échec cuisant.

    4/ Une deuxième matrice fut alors construite, beaucoup plus complexe, et qui prenait en compte le déséquilibre engendré par le psychisme humain. C'est dans cette matrice que se déroule la trilogie.

    Voyons donc maintenant le fonctionnement de cette matrice? 

    II - Le Fonctionnement :

    A - Les programmes :

    1/ le Mérovingien

    Il est le premier exilé, c'est à dire qu'il est le premier programme à être venu du monde des machines dans la matrice I. Il est un programme programmeur, une intelligence artificielle crée par les machines, indépendante et qui crée lui-même des programmes. De par sa position il est bien entendu au courant des « reload » puisqu'il les évite à chaque fois et que donc il est la depuis le début. Il travaille pour la matrice.

    2/ la famille indienne 

    Ce sont des programmes programmeurs eux aussi. Ce sont des I.A. qui ont atteint le même niveau de complexité que l'homme. Leurs émotions sont les mêmes que celles des hommes, à la différence près qu'elles ont un fondement, une architecture, informatique et non biologique.

    De par cette base de sentiments initiés par l’amour de leur fille, modèle leur comportement, fait qu'ils essayent de faire rentrer Néo dans le train, qu'il dit que c'est un « ami », le rend particulièrement humain. On commence déjà se profiler une limite de plus en plus flou entre l'humain et l'artificiel… 
     
    3/ Les agents 

    Face à un héros, il faut bien un ennemi juré… Ce sont les agents… des programmes autonomes qui ne peuvent pas modifier le code de la matrice. Leur rôle est d'empêcher et de limiter le nombre de rebelles accédant à Zion et par la même leur nombre au sein de la matrice I.

     4/ Smith :

    Il était un agent comme les autres, même s'il semblait avoir une aversion particulière pour l'humanité dès le départ. Suite à sa défaite contre néo à la fin de Matrix I, il hérite d'une partie du code de Néo, il s'émancipe ainsi, d'une certaine façon, du contrôle de la matrice. Smith à alors accès aux données du reload précédent. C'est pourquoi, dans Matrix II, il sait constamment à l'avance où va se trouve Néo. Il intègre le corps de Baines dans Matrix II et devient un virus qui passe d'un support informatique à un support biologique. Il veut le monde. Il se duplique dans la matrice mettant en péril son propre fonctionnement. Il est l'exacte opposé de Néo tout simplement parce qu'il possède maintenant le même code mais qu'il n'a pas les mêmes buts : en effet il aveuglé par sa haine de l'homme. Il peut voler et modifier les lois de la matrice I tout comme le fait Néo car il possède le code source qui renvoie à la liberté et crée des irrégularités dans l'équation matricielle. Il croit qu'il va en finir mais il ne comprend pas que tout est déjà joué dès le début, Il ne s'émancipe que parce que la matrice le veut. 
     
    Il faut bien comprendre le raisonnement suivant :

    La matrice, et l'architecte, doivent se plier au psychisme humain et à la prise en compte du fait qu'elle entraîne des anomalies dans le code source de part sa liberté ontologique. Par conséquent, ils doivent nécessairement créer Néo, qui est cette anomalie concentrée en quelque sorte. Or créer Néo mène nécessairement à la création d'un opposé, qui à la même liberté mais des ambitions contraires. En effet, L'existence de la liberté au sein d'un système implique un choix. Un choix mène alors obligatoirement à deux possibilités. Or ce sont elles que Smith et Néo représentent de façon extrême. D'où, irrémédiablement, ce schéma et cette opposition de Neo et de Smith à chaque « reload », de l'opposition du bien et du mal.

    Résultat de recherche d'images pour "TRILOGIE MATRIX"

    5/ Les sentinelles et autre machines :

    Ce sont des machines dirigées à partir de ce qu'on pourrait appeler l'intelligence artificielle principale du monde des machines. Ce sont des tueurs obsessionnels. On peut suppose qu'elles sont reliées au code source. 
     
    6/ le Père, l'architecte :

    C'est lui qui a programmé la matrice avec l'aide de la mère qu'il à conçu lui même pour comprendre le psychisme humain, chose dont il est incapable étant donné qu'il est une intelligence rationnelle pur. Il assiste au déroulement de chaque « reload », tranquillement, dans son siège, devant ses écrans et intervient le moment voulu en rencontrant l'anomalie à chaque fois qu'elle arrive à lui après avoir rencontré le maître des clés. Bien entendu, à chaque fois, L'anomalie Néo choisit de retourner dans la matrice?
     
    7/ La mère : Perséphone

    C'est un programme intuitif crée par l'architecte pour comprendre le psychisme Humain. On pouvait s'en douter à la suite de Matrice II. L'épisode au Hell's Club confirme cette hypothèse par la lecture pertinente qu'elle fait de l'attitude de Trinity. Pour ceux qui aiment les symboles mythologiques, elle est fille de Zeus (l’architecte, le roi des dieux) et est emmenée en enfer (le « hell's club ») par Hadès (le mérovingien).

    B - Un programme particulier : L'oracle

    L'architecte a dépassé le problème de l'équation qui déséquilibre l'ensemble du système Néo Vs Smith. Il a crée un cycle au cours duquel l'anomalie est la fois début et fin, source et aboutissement. Elle se guide elle même. C'est un être crée artificiellement, qui contient le code particulier qui fait que l'homme est un homme, c'est à dire un être de choix. Il a une liberté intrinsèque que ne peux refuser l'architecte sans quoi cela donnerait l'échec de la première matrice.

    L'esprit humain a une qualité particulière : il doit être libre. Or, essayez de faire une équation qui rend compte de la liberté, ce n'est pas évident. C'est même impossible puisque une équation est par définition déterministe, c'est à dure qu'elle est l'inverse d'un choix. L'architecte, et les machines, ont donc crée un être humain artificiel.

    Il est constitué d'un support biologique comme vous et moi, mais en plus, il possède en lui le code de la liberté. C'est à dire que ne pouvant rendre la liberté dans des équations du code source, l'architecte à crée un être qui crée cette liberté par son existence même.

    C - Le Reload :

    Ce qu'il est essentiel de retenir, c'est qu'à chaque « reload » on en revient au même point même s'il y a quelques nuances. Reload signifie rechargement, on relance le système matrice comme c'est le cas à la fin de révolutions. Les protagoniste toujours les mêmes : Trinity, Morphéus, Smith, etc.

    A chaque « reload » c'est la même histoire qui se déroule même si il y a des nuances. D'ou viennent ces nuances ? De l'action de l'oracle. Que fais l'oracle ? Elle travaille pour la matrice. Quel est sont but ? Il est double : faire en sorte que l'humanité souffre le moins possible, c'est à dire que la stabilité et que la guerre arrivent le plus tard possible, et qu'ainsi ils puissent fournir de l'énergie aux machines... 
     
    Résumons le fonctionnement et l es principales étapes de chaque « reload » :
    0/ RELOAD.

    1/ Mise en place de la matrice ou évolue l'ensemble de l'humanité.

    2/ Création de Zion.

    3/ Insertion de l'anomalie sous la forme de Néo dans la matrice.

    4/ La prophétie s'organise, Morphéus rencontre l'oracle : il doit trouver l'élu.

    5/ Morphéus trouve Néo.

    6/ Néo tue Smith. Une partie du code de Néo est imprimé sur le code de Smith.

    7/ Smith s'émancipe du contrôle de la matrice. Il se duplique et la met la matrice en danger.

    8/ Néo rencontre l'architecte. Il fait le choix de revenir dans la matrice à chaque fois car il aime Trinity.

    9/ Néo arrête les sentinelles et tombe dans le coma car il a accédé au code source.

    10/ Smith tue l'Oracle et Néo. Il explose, ensuite et il reste l'oracle. Du coté du monde des machines, Néo est réinjecté au code source.

    0/ RELOAD 

    Résultat de recherche d'images pour "TRILOGIE MATRIX"

    III - La question de la réalité de Zion :
    Comme on pouvait s'en douter, la question de la réalité de Zion n'a pas été explicitement abordée dans ce dernier opus. Cela aurait tué le film et coupé court aux âpres débats à ce sujet, qui ne sont d'ailleurs pas étrangers au succès de la trilogie.

    Argument 1, Néo et les sentinelles :
    Aussi bien dans Matrix I que dans Matrix II je crois qu'il n'est pas nécessaire de démontrer que c'est bien Néo qui les arrête. Dans un premier temps, on est tenté de penser qu'il se connecte au code source par connexion directe; on peut se passer de l'hypothèse de la non-réalité de Zion en imaginant que Néo à en lui un système de liaison sans fil qui le connecte au code source et qu'ainsi il peut entraîner l'autodestruction des sentinelles. 

    Ensuite, lorsqu'il arrête des dizaines de sentinelles avec la main, on commence à se dire que sa connexion sans fil, et ben elle est vraiment super forte : c'est une modification de la réalité par son esprit. Or rappelons le, Néo fait cet acte alors que nous sommes censés êtres situés dans la réalité. De toute évidence, ce simple fait montre clairement que Zion n'est pas dans la réalité. 
     
    Argument 2, Tout le monde repart à zéro
    Dans chaque « reload », à partir d'arguments que j'ai développé précédemment, on sait que ce sont les mêmes protagonistes qui interviennent. Or si Zion était la réalité, à la fin de révolution, il faudrait que tout le monde reparte à zéro. Or, d'une part, on voit mal Morpheus et compagnie accepter de retourner gentiment dans des cocons. D'autres part, la plupart ont déjà vécu un certain nombre d'années, il faudrait donc qu'ils rajeunissent.

    Argument 3, La mort de Trinity
    Dans le prolongement de l'argument précédent : Trinity semble présente dans chaque « reload » or là elle est morte, il faudrait qu'elle revienne à la vie ? chose qui vous en conviendrez arrive rarement dans la réalité.

    Argument 4, Zion 
    Sachant qu'il y a déjà eu 5 « reload », cela voudrait dire qu'a chaque fois Zion se fait complètement exploser et qu'en un siècle on reconstruit tout, et surtout on oubli tout. Un phénomène d'une telle ampleur ne pourrait être caché en aussi peu de générations. De plus, si il y'a création d'une nouvelle Zion, il devrait nécessairement rester des traces de cette ancienne cité. De la même façon, il paraît très peu probable que personne ne tombe sur ces vestiges plus tard.

    En réalité, si l'on y réfléchit à deux fois, cette ambiguïté autour de la réalité de Zion est voulue par les réalisateurs. Il est bien plus riche de nous amener à un questionnement que de nous enfermer dans des réponses. A travers cette interrogation sur la réalité de Zion, les frères Wachowki nous interrogent sur notre propre réalité, celle du spectateur. En ne donnant pas de réponse, ils ne nous laissent pas nous échapper en laissant cette question de la réalité se laisser enfermer dans une oeuvre de fiction. Ils utilisent cette interrogation pour qu'elle revienne dans nos vies. Nous ne savons pas si nous sommes dans la réalité et nous n'avons aucun moyen de le savoir. Tout comme Descartes en utilisant le doute méthodique, Morphéus en vient finalement à s'interroger : et si tout cela n'était qu'un rêve ? 
     
    IV - Le dépassement de la question de la liberté :

    Cette problématique de la réalité est liée à celle de la liberté. Un individu qui évolue dans un monde qu'il croit réel et qui en réalité ne l'est pas, est-il libre ? Un être humain utilisé comme pile et qui évolue dans un univers virtuel dirigé par des machines est-il libre ?
    S'opère alors un déplacement de la problématique de la liberté. Même nous en tant que spectateur ne savons pas si nous sommes libres vis-à-vis de notre environnement et vis à vis de nous même (sommes nous des êtres complètement déterminés ou avons nous une liberté transcendantale, une âme)…

    Résultat de recherche d'images pour "TRILOGIE MATRIX"

    En faisant de Néo un être qui finalement dépasse les frontières de son propre univers et qui ainsi pose la question de la réalité du monde présenté comme réel tout au long de la trilogie, les réalisateurs veulent d'une part nous faire comprendre que nous sommes pris dans ce questionnement, et d'autre part qu'au delà de cette question de la liberté subsiste des êtres humains, des êtres qui ressentent des choses. La question du ressenti dépasse alors celle de la liberté et de la réalité que nous soyons déterminés ou non, que nous soyons réels ou non, ce qui compte en fin de compte, c'est ce que nous ressentons.

    Mais notre réalité est t-elle la réalité… et à partir de là nos sentiments sont-ils réels ?

    By ShiriuSan

  • OBLIVION SONG

    La nouvelle série signée Robert « Walking Dead » Kirkman & Lorenzo De Felici, qui s’attaquent à la science-fiction. Le BLOCKBUSTER du printemps supportée par un lancement exclusif en France, avant même les USA.

    Pzm6

    Lorsque l'on s'appelle Robert Kirkman, le moindre projet prend une toute autre ampleur. Oblivion Song a été présenté par l'éditeur Image Comics, et pourrait d'ores et déjà devenir la prochaine série en vogue. Mais le scénariste ne veut pas vendre la peau du zombie avant de l'avoir tué, et assure ne pas avoir pris en compte le succès de The Walking Dead pour ce nouveau comic.

    Au dessin, on retrouve Lorenzo De Felici, dessinateur italien auteur d'Infinity 8, notamment.

    De quoi ça parle !

    Il y a dix ans, 300 000 habitants de Philadelphie ont soudainement disparus, happés vers une autre dimension. Ils tentent d’y survivre face à des monstres gigantesques. Le gouvernement a abandonné les recherches. Nathan Cole, lui, poursuit pourtant les missions de sauvetage afin de ramener les survivants… Mais sont-ils vraiment tous prêts à revenir ? Et que cherche en réalité Nathan ?

    Oblivionsongt1

    Oblivion. Un mystérieux sniper tire sur des habitants de ce monde parallèle. Grâce à un produit dans son projectile, il les fait revenir à Philadelphie de nos jours.

    Ce chasseur, c’est Nathan Cole à la tête d’un programme pour récupérer ces femmes et ces hommes coincés depuis dix ans dans ces limbes.

    Mal en point et souvent hagards, ils ont vécu dans une ville en ruine, pourchassés par d’énormes créatures terrifiantes qui veulent les dévorer.

    Alors que le gouvernement des Etats-Unis a arrêté les recherches pour les faire revenir d’Oblivion, ces êtres déconnectés de la réalité, ont dix ans de retard sur notre monde.

    Se pose alors leur réintégration dans une ville qu’ils ne reconnaissent plus et qui ne les reconnait plus. Leurs familles les voyant revenir tels des fantômes ont aussi quelques difficultés à communiquer avec eux. Certains voulant même repartir vers Oblivion puisqu’ils y avaient leurs habitudes et repères depuis dix ans.

    Restent NathanBridget et Duncan qui essaient de les retrouver. Malgré les recommandations des deux autres, le tireur repart pour en sauver d’autres…

    Xoblivion 1 1 664d4 jpg q1523103751 pagespeed ic qbgag9udz0

    Dès les premières pages, le lecteur se retrouve au cœur de Oblivion avec Nathan et les créatures géantes. Pas le temps de respirer, le scénariste enchaîne les actions.

    Les mondes parallèles du nôtre sont fréquents en science-fiction mais cette fois-ci, l’auteur américain y glisse un justicier qui ne demande pas à ceux qu’il sauve s’ils sont d’accord.

    Pour densifier son récit, l’auteur dote Nathan d’une personnalité très complexe, qui n’en fait qu’à sa tête. Le lecteur découvre que son envie irrépressible pour sauver les gens d’Oblivion est motivée par une quête personnelle que l’on découvre dans la deuxième partie de ce premier volume.

    Il met aussi en sous-texte des problématiques de science, de génétique mais aussi des sujets sociétaux et sociaux : comment se réadapter après une longue absence à nos sociétés en perpétuelle évolution (qui pourrait se retrouver chez les prisonniers) mais aussi que faire et penser de ceux qui ne veulent pas revenir.

    Le rejet des Philadelphiens actuels pour leurs anciens compatriotes fait aussi écho à celui des Européens envers les réfugiés.

    Telle une chanson oubliée « Oblivion Song », les habitants de ce monde parallèle ont souvent été oubliés par leurs congénères restés dans le Philadelphie actuel.

    Xoblivion 1 2 3607b jpg q1523103752 pagespeed ic kum0aho4tq

    Pour mettre en image Oblivion SongRobert Kirkman a fait appel à Lorenzo De Felici. Bien lui en a pris puisque l’auteur italien accomplit une partie graphique sans fausse note. Le dessinateur réalise de très belles planches.

    Les vignettes à Oblivion concernant les créatures gigantesques sont plus grandes que celles à Philadelphie, ce qui permet à De Felici de donner la pleine mesure de son talent. A noter que les pages bénéficient de l’excellent travail sur les couleurs de Annalisa Leoni.

    Oblivion song : Un premier opus engageant et accrocheur grâce à une narration soignée et une superbe partie graphique. De l’excellente science-fiction !

    By ShiriuSan