Science Fiction

  • SANG DE LUNE

     

    NICAISE / SANG De Lune 1 A 6 / Eo + 2 Dedicace - EUR 140,00 | PicClick FR

    Synopsis

    Depuis deux siècles une terrible malédiction s'abat sur  les Sang-de-Lune. A l'âge fatidique de cinquante ans, leurs étranges pouvoirs s'estompent, leurs corps se transforment en blocs de glace et se brisent en silence... Un héritage fatal qui se transmet également sur ceux qui pourchassent la famille maudite.

    Une histoire sombre, magique et surprenante, un drame emprunt d'une atmosphère fantastique, Sang-de-Lune révèle le talent de Viviane Nicaise, soutenu par celui, confirmé, de Jean Dufaux.

    Sang-de-Lune - BD, informations, cotes

    Avis

    C'est du Dufaux en plein, on reconnait son style. Pour ceux qui aiment ce style, je dirais que c'est une de ses meilleures séries. Il faut dire qu'elle date de sa belle époque, où il faisait encore, beaucoup plus que maintenant, des séries vraiment originales voire déjantées (Avel, Santiag, Beatifica Blues, Samba Bugatti...).

    Donc, pour poser le décor, nous avons à faire à une lignée maléfique, qui est pourchassée par un "ange exterminateur", qui est lui-même une branche issue de cette lignée (lisez, vous comprendrez mieux). Nous trouvons en vrac un serviteur zélé qui se réincarne, une vengeresse aux pouvoirs troublants mais fragiles et des victimes qui sont de vrais monstres.

    L'histoire se tient bien en six tomes. J'avais peur que le côté fantastique ne l'emporte de trop et rende l'ensemble incompréhensible, mais c'est loin d'être le cas et, à première vue, je dirai que la fin apporte toutes les réponses nécessaires. Dufaux a réussi à me tenir en haleine jusqu'au bout avec un mystère qui se dévoile petit à petit pour relancer l'intérêt aux bons moments. Les personnages, ceux de la famille des Sang-de-Lune et ceux qui les pourchassent, sont tous très bien campés et crédibles dans leurs réactions. Les rebondissements sont nombreux et c'est intéressant de voir les relations entre les personnages évoluer d'album en album.
    Sang de lune "Rouge vent" par Viviane Nicaise, Jean Dufaux - Planche  originale

    Tout se fait en finesse, en subtilité, dans une ambiance sépia un peu surannée merveilleusement servie par le dessin de Viviane Nicaise. Son dessin est parfois un peu hésitant (c'était sa première série) mais a un style qui lui est propre, avec certains personnages aux gueules bien typées. Mention spéciale pour certains décors fort réussis, et une pour une ambiance qui rend bien le côté très étrange du récit (une sorte de mi-chemin entre le réaliste et le fantastique). Dommage que certains cadrages ne sont pas judicieux. Je veux dire par là que des dialogues ne sont pas toujours bien positionnés dans le sens de lecture, et c'est parfois gênant même si ça reste assez rare.

    Attention !! Voici une oeuvre très particulière, que l'on vénère ou que l'on n'apprécie pas. Je fais partie de ceux qui sont accros.
    Cette histoire sombre, difficile à aborder, doit être relue si on veut vraiment en apprécier les subtilités.

    Au final, je conseille fortement la série à tous ceux qui aiment le fantastique, sur fond de destin tragique pour deux lignées qui s'opposent à travers les âges.

    By ShiriuSan

  • LA TRILOGIE MATRIX

    Parlons aujourd'hui une Saga de film à peine connue...

    De Lana Wachowski, Lilly Wachowski

    • MATRIX / 23 juin 1999
    • MATRIX RELOADED / 16 mai 2003
    • MATRIX REVOLUTIONS / 5 novembre 2003 

    Avec  Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss

    Résultat de recherche d'images pour "TRILOGIE MATRIX"

    Synopsis et détails

    Programmeur anonyme dans un service administratif le jour, Thomas Anderson devient Neo la nuit venue. Sous ce pseudonyme, il est l'un des pirates les plus recherchés du cyber-espace. A cheval entre deux mondes, Neo est assailli par d'étranges songes et des messages cryptés provenant d'un certain Morpheus. Celui-ci l'exhorte à aller au-delà des apparences et à trouver la réponse à la question qui hante constamment ses pensées : qu'est-ce que la Matrice ? Nul ne le sait, et aucun homme n'est encore parvenu à en percer les defenses. Mais Morpheus est persuadé que Neo est l'Elu, le libérateur mythique de l'humanité annoncé selon la prophétie. Ensemble, ils se lancent dans une lutte sans retour contre la Matrice et ses terribles agents...

    I - Historique :

    Pour bien saisir les explications qui vont suivre, qui seront assez «techniques », il est utile de comprendre grossièrement l'histoire et le fonctionnement de la matrice :

    1/ En premier lieu, une guerre entre hommes et machines éclate. Malgré une tentative des hommes de priver les machines de la lumière solaire, ces dernières gagnèrent la guerre.

    2/ La source d'énergie solaire n'étant plus à portée des machines suite à l'intervention humaine, les machines utilisèrent l'homme comme pile pour se fournir en énergie. L'homme devant évoluer de par sa nature dans un environnement qui permet le fonctionnement de son cerveau, elles décidèrent de créer une matrice.

    3/ L'esprit humain étant non réductible à une équation de sa part sa nature ontologique, cela créa un déséquilibre inhérent au système. Par conséquent, la première matrice, qui ressemblait au paradis, fut un échec cuisant.

    4/ Une deuxième matrice fut alors construite, beaucoup plus complexe, et qui prenait en compte le déséquilibre engendré par le psychisme humain. C'est dans cette matrice que se déroule la trilogie.

    Voyons donc maintenant le fonctionnement de cette matrice? 

    II - Le Fonctionnement :

    A - Les programmes :

    1/ le Mérovingien

    Il est le premier exilé, c'est à dire qu'il est le premier programme à être venu du monde des machines dans la matrice I. Il est un programme programmeur, une intelligence artificielle crée par les machines, indépendante et qui crée lui-même des programmes. De par sa position il est bien entendu au courant des « reload » puisqu'il les évite à chaque fois et que donc il est la depuis le début. Il travaille pour la matrice.

    2/ la famille indienne 

    Ce sont des programmes programmeurs eux aussi. Ce sont des I.A. qui ont atteint le même niveau de complexité que l'homme. Leurs émotions sont les mêmes que celles des hommes, à la différence près qu'elles ont un fondement, une architecture, informatique et non biologique.

    De par cette base de sentiments initiés par l’amour de leur fille, modèle leur comportement, fait qu'ils essayent de faire rentrer Néo dans le train, qu'il dit que c'est un « ami », le rend particulièrement humain. On commence déjà se profiler une limite de plus en plus flou entre l'humain et l'artificiel… 
     
    3/ Les agents 

    Face à un héros, il faut bien un ennemi juré… Ce sont les agents… des programmes autonomes qui ne peuvent pas modifier le code de la matrice. Leur rôle est d'empêcher et de limiter le nombre de rebelles accédant à Zion et par la même leur nombre au sein de la matrice I.

     4/ Smith :

    Il était un agent comme les autres, même s'il semblait avoir une aversion particulière pour l'humanité dès le départ. Suite à sa défaite contre néo à la fin de Matrix I, il hérite d'une partie du code de Néo, il s'émancipe ainsi, d'une certaine façon, du contrôle de la matrice. Smith à alors accès aux données du reload précédent. C'est pourquoi, dans Matrix II, il sait constamment à l'avance où va se trouve Néo. Il intègre le corps de Baines dans Matrix II et devient un virus qui passe d'un support informatique à un support biologique. Il veut le monde. Il se duplique dans la matrice mettant en péril son propre fonctionnement. Il est l'exacte opposé de Néo tout simplement parce qu'il possède maintenant le même code mais qu'il n'a pas les mêmes buts : en effet il aveuglé par sa haine de l'homme. Il peut voler et modifier les lois de la matrice I tout comme le fait Néo car il possède le code source qui renvoie à la liberté et crée des irrégularités dans l'équation matricielle. Il croit qu'il va en finir mais il ne comprend pas que tout est déjà joué dès le début, Il ne s'émancipe que parce que la matrice le veut. 
     
    Il faut bien comprendre le raisonnement suivant :

    La matrice, et l'architecte, doivent se plier au psychisme humain et à la prise en compte du fait qu'elle entraîne des anomalies dans le code source de part sa liberté ontologique. Par conséquent, ils doivent nécessairement créer Néo, qui est cette anomalie concentrée en quelque sorte. Or créer Néo mène nécessairement à la création d'un opposé, qui à la même liberté mais des ambitions contraires. En effet, L'existence de la liberté au sein d'un système implique un choix. Un choix mène alors obligatoirement à deux possibilités. Or ce sont elles que Smith et Néo représentent de façon extrême. D'où, irrémédiablement, ce schéma et cette opposition de Neo et de Smith à chaque « reload », de l'opposition du bien et du mal.

    Résultat de recherche d'images pour "TRILOGIE MATRIX"

    5/ Les sentinelles et autre machines :

    Ce sont des machines dirigées à partir de ce qu'on pourrait appeler l'intelligence artificielle principale du monde des machines. Ce sont des tueurs obsessionnels. On peut suppose qu'elles sont reliées au code source. 
     
    6/ le Père, l'architecte :

    C'est lui qui a programmé la matrice avec l'aide de la mère qu'il à conçu lui même pour comprendre le psychisme humain, chose dont il est incapable étant donné qu'il est une intelligence rationnelle pur. Il assiste au déroulement de chaque « reload », tranquillement, dans son siège, devant ses écrans et intervient le moment voulu en rencontrant l'anomalie à chaque fois qu'elle arrive à lui après avoir rencontré le maître des clés. Bien entendu, à chaque fois, L'anomalie Néo choisit de retourner dans la matrice?
     
    7/ La mère : Perséphone

    C'est un programme intuitif crée par l'architecte pour comprendre le psychisme Humain. On pouvait s'en douter à la suite de Matrice II. L'épisode au Hell's Club confirme cette hypothèse par la lecture pertinente qu'elle fait de l'attitude de Trinity. Pour ceux qui aiment les symboles mythologiques, elle est fille de Zeus (l’architecte, le roi des dieux) et est emmenée en enfer (le « hell's club ») par Hadès (le mérovingien).

    B - Un programme particulier : L'oracle

    L'architecte a dépassé le problème de l'équation qui déséquilibre l'ensemble du système Néo Vs Smith. Il a crée un cycle au cours duquel l'anomalie est la fois début et fin, source et aboutissement. Elle se guide elle même. C'est un être crée artificiellement, qui contient le code particulier qui fait que l'homme est un homme, c'est à dire un être de choix. Il a une liberté intrinsèque que ne peux refuser l'architecte sans quoi cela donnerait l'échec de la première matrice.

    L'esprit humain a une qualité particulière : il doit être libre. Or, essayez de faire une équation qui rend compte de la liberté, ce n'est pas évident. C'est même impossible puisque une équation est par définition déterministe, c'est à dure qu'elle est l'inverse d'un choix. L'architecte, et les machines, ont donc crée un être humain artificiel.

    Il est constitué d'un support biologique comme vous et moi, mais en plus, il possède en lui le code de la liberté. C'est à dire que ne pouvant rendre la liberté dans des équations du code source, l'architecte à crée un être qui crée cette liberté par son existence même.

    C - Le Reload :

    Ce qu'il est essentiel de retenir, c'est qu'à chaque « reload » on en revient au même point même s'il y a quelques nuances. Reload signifie rechargement, on relance le système matrice comme c'est le cas à la fin de révolutions. Les protagoniste toujours les mêmes : Trinity, Morphéus, Smith, etc.

    A chaque « reload » c'est la même histoire qui se déroule même si il y a des nuances. D'ou viennent ces nuances ? De l'action de l'oracle. Que fais l'oracle ? Elle travaille pour la matrice. Quel est sont but ? Il est double : faire en sorte que l'humanité souffre le moins possible, c'est à dire que la stabilité et que la guerre arrivent le plus tard possible, et qu'ainsi ils puissent fournir de l'énergie aux machines... 
     
    Résumons le fonctionnement et l es principales étapes de chaque « reload » :
    0/ RELOAD.

    1/ Mise en place de la matrice ou évolue l'ensemble de l'humanité.

    2/ Création de Zion.

    3/ Insertion de l'anomalie sous la forme de Néo dans la matrice.

    4/ La prophétie s'organise, Morphéus rencontre l'oracle : il doit trouver l'élu.

    5/ Morphéus trouve Néo.

    6/ Néo tue Smith. Une partie du code de Néo est imprimé sur le code de Smith.

    7/ Smith s'émancipe du contrôle de la matrice. Il se duplique et la met la matrice en danger.

    8/ Néo rencontre l'architecte. Il fait le choix de revenir dans la matrice à chaque fois car il aime Trinity.

    9/ Néo arrête les sentinelles et tombe dans le coma car il a accédé au code source.

    10/ Smith tue l'Oracle et Néo. Il explose, ensuite et il reste l'oracle. Du coté du monde des machines, Néo est réinjecté au code source.

    0/ RELOAD 

    Résultat de recherche d'images pour "TRILOGIE MATRIX"

    III - La question de la réalité de Zion :
    Comme on pouvait s'en douter, la question de la réalité de Zion n'a pas été explicitement abordée dans ce dernier opus. Cela aurait tué le film et coupé court aux âpres débats à ce sujet, qui ne sont d'ailleurs pas étrangers au succès de la trilogie.

    Argument 1, Néo et les sentinelles :
    Aussi bien dans Matrix I que dans Matrix II je crois qu'il n'est pas nécessaire de démontrer que c'est bien Néo qui les arrête. Dans un premier temps, on est tenté de penser qu'il se connecte au code source par connexion directe; on peut se passer de l'hypothèse de la non-réalité de Zion en imaginant que Néo à en lui un système de liaison sans fil qui le connecte au code source et qu'ainsi il peut entraîner l'autodestruction des sentinelles. 

    Ensuite, lorsqu'il arrête des dizaines de sentinelles avec la main, on commence à se dire que sa connexion sans fil, et ben elle est vraiment super forte : c'est une modification de la réalité par son esprit. Or rappelons le, Néo fait cet acte alors que nous sommes censés êtres situés dans la réalité. De toute évidence, ce simple fait montre clairement que Zion n'est pas dans la réalité. 
     
    Argument 2, Tout le monde repart à zéro
    Dans chaque « reload », à partir d'arguments que j'ai développé précédemment, on sait que ce sont les mêmes protagonistes qui interviennent. Or si Zion était la réalité, à la fin de révolution, il faudrait que tout le monde reparte à zéro. Or, d'une part, on voit mal Morpheus et compagnie accepter de retourner gentiment dans des cocons. D'autres part, la plupart ont déjà vécu un certain nombre d'années, il faudrait donc qu'ils rajeunissent.

    Argument 3, La mort de Trinity
    Dans le prolongement de l'argument précédent : Trinity semble présente dans chaque « reload » or là elle est morte, il faudrait qu'elle revienne à la vie ? chose qui vous en conviendrez arrive rarement dans la réalité.

    Argument 4, Zion 
    Sachant qu'il y a déjà eu 5 « reload », cela voudrait dire qu'a chaque fois Zion se fait complètement exploser et qu'en un siècle on reconstruit tout, et surtout on oubli tout. Un phénomène d'une telle ampleur ne pourrait être caché en aussi peu de générations. De plus, si il y'a création d'une nouvelle Zion, il devrait nécessairement rester des traces de cette ancienne cité. De la même façon, il paraît très peu probable que personne ne tombe sur ces vestiges plus tard.

    En réalité, si l'on y réfléchit à deux fois, cette ambiguïté autour de la réalité de Zion est voulue par les réalisateurs. Il est bien plus riche de nous amener à un questionnement que de nous enfermer dans des réponses. A travers cette interrogation sur la réalité de Zion, les frères Wachowki nous interrogent sur notre propre réalité, celle du spectateur. En ne donnant pas de réponse, ils ne nous laissent pas nous échapper en laissant cette question de la réalité se laisser enfermer dans une oeuvre de fiction. Ils utilisent cette interrogation pour qu'elle revienne dans nos vies. Nous ne savons pas si nous sommes dans la réalité et nous n'avons aucun moyen de le savoir. Tout comme Descartes en utilisant le doute méthodique, Morphéus en vient finalement à s'interroger : et si tout cela n'était qu'un rêve ? 
     
    IV - Le dépassement de la question de la liberté :

    Cette problématique de la réalité est liée à celle de la liberté. Un individu qui évolue dans un monde qu'il croit réel et qui en réalité ne l'est pas, est-il libre ? Un être humain utilisé comme pile et qui évolue dans un univers virtuel dirigé par des machines est-il libre ?
    S'opère alors un déplacement de la problématique de la liberté. Même nous en tant que spectateur ne savons pas si nous sommes libres vis-à-vis de notre environnement et vis à vis de nous même (sommes nous des êtres complètement déterminés ou avons nous une liberté transcendantale, une âme)…

    Résultat de recherche d'images pour "TRILOGIE MATRIX"

    En faisant de Néo un être qui finalement dépasse les frontières de son propre univers et qui ainsi pose la question de la réalité du monde présenté comme réel tout au long de la trilogie, les réalisateurs veulent d'une part nous faire comprendre que nous sommes pris dans ce questionnement, et d'autre part qu'au delà de cette question de la liberté subsiste des êtres humains, des êtres qui ressentent des choses. La question du ressenti dépasse alors celle de la liberté et de la réalité que nous soyons déterminés ou non, que nous soyons réels ou non, ce qui compte en fin de compte, c'est ce que nous ressentons.

    Mais notre réalité est t-elle la réalité… et à partir de là nos sentiments sont-ils réels ?

    By ShiriuSan

  • LA TRILOGIE RETOUR VERS LE FUTUR

    Résultat de recherche d'images pour "trilogie retour vers le futur"

    De Robert Zemeckis

    Avec Michael J. Fox, Christopher Lloyd, Lea Thompson, Billy Zane, Chrispin Glover

    Synopsis et détails

    1985. Le jeune Marty McFly mène une existence anonyme auprès de sa petite amie Jennifer, seulement troublée par sa famille en crise et un proviseur qui serait ravi de l'expulser du lycée. Ami de l'excentrique professeur Emmett Brown, il l'accompagne un soir tester sa nouvelle expérience : le voyage dans le temps via une DeLorean modifiée. La démonstration tourne mal : des trafiquants d'armes débarquent et assassinent le scientifique. Marty se réfugie dans la voiture et se retrouve transporté en 1955. Là, il empêche malgré lui la rencontre de ses parents, et doit tout faire pour les remettre ensemble, sous peine de ne pouvoir exister...

    Attachez vos ceintures, grisant et diablement spectaculaire, un voyage sur les chapeaux de roues entre science-fiction et humour! L'an 1985! Depuis quatre ans, Robert Zemeckis court les studios avec un projet de voyage dans le temps sous le bras! Personne n'y croit. "Trop mièvre. Pas assez de punch", disent les uns. "Trop violent", jugent les autres! Seul le succès de "Romancing the Stone" permet à Steven Spielberg de le produire! Et aujourd'hui encore, "Back to the Future" parade parmi les plus grands succès de l'histoire du cinèma!

    Résultat de recherche d'images pour "retour vers le futur"

    Le personnage clef de ce monument du cinèma, c'est èvidemment Marty Mc Fly, adolescent sympathique, dèbordant de bonne volontè! il porte constamment sur le dos le pèrilleux avenir de sa famille! Une machine à voyager dans le temps vaut à Michael J.Fox la particularitè cinèmatographique d'incarner son propre père du passè et son fils...à venir! Bel argument sur un CV de comèdien! Au demeurant, rien n'est plus plausible, car les annèes (malgrè la maladie) semblent avoir peu d'effets sur sa silhouette!

    Résultat de recherche d'images pour "trilogie retour vers le futur"

    Difficile de parler de Marty sans èvoquer Doc Emmett Brown, inventeur farfelu (et gènial) de la fameuse De-Lorean carrossèe comme une rutillante voiture de sport pour transporter nos hèros en 1955! Elle carbure soit au plutonium (pas facile à dègoter et dangereux); soit au coup de foudre tombè sur l'horloge de la mairie de Hill Valley! Mieux encore, dans l'avenir, une vieille peau de banane, et quelques autres dèchets qu'elle se charge de recycler, suffisent à la propulser ("La route ? Là où on va, on a pas besoin...de route."). Mais en règle gènèrale, Chrstopher Lloyd visite les siècles sans devoir tenir d'autre rôle que le sien! Et adopte avec aisance le mode du temps visitè! Une très bonne idèe de dèpart (un ado fait la connaissance de ses parents à l'èpoque où ils avaient son âge) donne naissance à un film mythique sur un thème en or: la confrontation des gènèrations!

    Résultat de recherche d'images pour "retour vers le futur delorean"

    "Back to the future" s'adresse à l'enfant qui sommeille en tout adulte, un film qui reprèsente un panorama de tous les genres inimaginables dont certaines rèpliques sont passèes à l'ètat de proverbe ("Mais enfin, c'est quoi un Gigowatt ? "). Zemeckis mène son petit monde tambour battant avec de l'humour, de l'action et du rock n'roll conjuguès à tous les temps, et ne laisse guère de rèpit au spectateur avec une vitesse de croisière aux abords des 88 Miles à l'heure! ça dècoiffe... Le tout est aussi empreint de nostalgie et d'èmotion, remarquablement écrit et mis en scène avec une B.O inoubliable (le cultissime "The Power of Love" de Huey Lewis).

    By ShiriuSan

  • ALIAS

    Résultat de recherche d'images pour "serie alias"

    De J.J. Abrams – Star Wars – Star Trek – Mission Impossible

    Avec

    • Jennifer Garner, Dallas Buyers Club – Dardevil – Elektra – Arrête moi si tu peux…
    • Victor Garber, DC Legends of Tomorrow – Film : Titanic – Argo – Renaissances – Harvey Milk...
    • Bradley Cooper,  A Star is born – Les gardiens de la Galaxie – Avengers – Very Bad Trip L’agence tous risques – American Sniper – American Bluff – Happiness Therapy...
    • Mickael Vartan (Neveu de Sylvie Vartan et cousin de David Hallyday) – Friend fils de Richard…
    • Ron Rifkin – A Star is born – Wolf (Jack Nicholson) – L.A. Confdentiel...
    • Kevin Weisman – Marvel Runaways – Scorpions – 60 seconde chrono...
    • Karl Lumbly – NCIS Los Angeles

    Sydney Bristow travaille comme espionne pour une branche secrète de la CIA, appelée SD-6. C'est du moins ce qu'elle croit, jusqu'au jour où le chef de son unité, Arvin Sloane, fait assassiner son fiancé, après qu'elle lui a avoué sa double vie. Elle se rend alors à la vraie CIA et devient agent double, pour détruire cette organisation terroriste. Aux côtés de son père et de son agent de liaison, Michael Vaughn, elle combat le SD-6 et Arvin Sloane dans sa quête des artefacts de Rambaldi...

    Résultat de recherche d'images pour "serie alias rambaldi"

    Alias " très bonne série d'espionnage. Cette série raconte l'histoire de Sydney Bristow (Jennifer Garner) une espionne qui travaille pour une branche secrète de la CIA. Sydney n'a pas l'autorisation de réveiller à qui que ce soit sa vie d'espionne. Jusqu'au jour ou elle enfreins la règle et avoue sa vie secrète d'espionne à son fiancé. Le chef de son unité, Arvin Sloane (Ron Rifkin) fait alors assassiné son fiancé. Elle comprend alors qu'on lui à menti et qu'elle ne travaille pas pour la CIA mais pour une organisation criminelle nommer le SD-6. Elle se rend alors à la vraie CIA et devient agent double en s'infiltrant au SD-6 pour le détruire de l'intérieur.

    Image associée

    Aux côtés de son père (Victor Garber) et de son agent de liaison Michael Vaughn (Michael Vartan) elle combat le SD-6 et son chef Arvin Sloane qui a comme projet mystérieux de retrouver des artefacts d'un inventeur nommé Rambaldi...

    Résultat de recherche d'images pour "serie alias"

    " Alias " est une très bonne série d'espionnage de 5 saisons signé j.j abrams qui connu un beau succès dans les années 2000. L'histoire est vraiment originale, prenante et captivante et nous tient en haleine avec une espionne qui va s'infiltrer dans une organisation criminelle nommer le SD-6 pour tenter de la détruire de l'intérieur et faire tomber son chef Arvin Sloane et ça va être explosif… ce qui va donner lieu à son lot de suspense, de tension, de rebondissements et d'action. La série est également intrigante avec son lot de mystères comme les secrets qui entourent la famille de Sydney ou encore le mystère autour du mystérieux Rambaldi.

    Image associée

    La série est portée par un très bon casting. J.J Abrams a eu la bonne idée de mettre une femme en héroïne espionne, ça donne un ton original à la série et ça change de toutes les autres séries d'espionnage. Sydney Bristow c'est un peu la James Bond au féminin de la télévision.

    On ne peut que vous le recommander chaudement.

    By ShiriuSan

×